Categories

Accueil > Newsletter > Newsletter n° 5

18 mai 2009
Admin

Newsletter n° 5

Chers amis,

Nous n’avons reçu aucune réponse à notre courrier transmis au gouvernement de la Haute Autorité de la Transition au mois de mars. (voir Newsletter n°4).

A la suite des différents évènements qui se sont déroulés à Madagascar ces dernières semaines, nous avons tenu à adresser ce nouveau message à tous les membres de la HAT et aux membres du gouvernement.

Parallèlement à cela, le Collectif a continué à collecter des informations auprès des paysans malgaches et renforcé ses actions et contacts auprès de la presse et des ONG comme prévu dans son programme d’activités à court terme.

En vous remerciant de votre soutien

Bien cordialement

Paris, le 17 mai 2009
Le Bureau du Collectif
Ralava BEBOARIMISA, Samuel JOCELYN, Philippe RANDRIANARIMANANA, Mamy RAKOTONDRAINIBE

COLLECTIF POUR LA DEFENSE DES TERRES MALGACHES
Maison des Associations du 11ème arrondissement – Boîte n°89
8, rue du Général Renault
75011 - Paris

à

Mesdames et Messieurs les membres de la Haute Autorité de la Transition Monsieur le Président de la Haute Autorité de la Transition,
Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs les Ministres du Gouvernement

Mesdames et Messieurs,

Nous, Collectif pour la Défense des Terres Malgaches, voudrions par la présente réitérer notre appel lancé aux membres du gouvernement et à Monsieur Le président de la Haute Autorité de la Transition le 19 mars 2009.

Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches existe depuis décembre 2008 et plusieurs d’entre vous ont signé les pétitions sur son site http://terresmalgaches.info à la suite de la diffusion du projet Daewoo dans la presse internationale.

N’ayant pas reçu de réponse au premier courrier, nous revenons vers vous aujourd’hui pour réclamer :

1/ un état des lieux et une information transparente sur les cessions, locations et ventes de terres malgaches aux étrangers.

En effet, un audit aurait été commandité par vos soins concernant les contrats d’exploitation minière : pourquoi un audit sur les contrats et les ventes de terres n’est-il pas organisé ?

Le 19 mars, le président de la HAT avait annoncé l’annulation du contrat Daewoo. Puis le ministre de l’Aménagement du Territoire aurait déclaré selon un article de "Bloomberg" du 10 avril que finalement ‘ce projet n’était pas mauvais, c’est l’approche qui était erronée’. Une clarification s’impose. Où en est cette annulation ? Les populations sur place parlent de changement de nom de la filiale malgache de Daewoo Logistics Corp. et de l’arrivée sur le terrain du gérant dans les prochains jours. De nombreux Malgaches qui sont contre la cession de nos terres à Daewoo souhaitent connaître la vérité.

Si vous détenez le contrat comme le laisse supposer les propos du Ministre de l’Aménagement du Territoire, rendez-le public pour que tous les citoyens malgaches et notamment ceux qui se sont érigés contre ce projet au cours des manifestations de décembre et janvier derniers soient informés de son contenu.

De nombreux autres contrats sont aussi en cause et notamment celui avec la société indienne Varun dans la région de Sofia : qu’en est-il de ce contrat ? Sa signature a-t-elle été reportée comme la presse l’a évoqué ?
Nous sollicitons également la transparence sur ce dossier dont une clause contiendrait l’engagement à la discrétion ou au silence des populations concernées.

Selon nos sources, des organismes étrangers auraient reçu l’autorisation de passer des contrats sur les terres avec les Chefs de Région.

Il relève de votre responsabilité de collecter et de coordonner les données relatives à l’intégrité territoriale de notre pays et de diffuser à la population malgache des informations précises sur ce sujet qui lui tient à cœur.
Nous comptons sur votre sagesse pour apporter une totale transparence sur toutes les cessions, ventes, locations et baux emphytéotiques de terres à des sociétés et entités étrangères. Le peuple malgache a le droit de savoir et il vous appartient de l’en informer.

2/ la plus grande vigilance sur les contrats en cours et à venir

Tous les Malgaches et de nombreux citoyens du monde entier s’inquiètent des nouveaux contrats annoncés.

Nous voudrions attirer votre attention et votre vigilance sur le fait que les projets touristiques et agricoles incluent souvent des cessions de terres et que l’intérêt des Etats et organismes étrangers pour les terres malgaches cache souvent un intérêt pour les minerais précieux que renferme le sous-sol des terrains convoités.

Nous tenons également à porter à votre connaissance que l’Arabie Saoudite figure parmi les pays « accapareurs de terres agricoles » sur le plan international.

La défense des intérêts des paysans et leur développement figure parmi nos préoccupations majeures. Face à la situation qui prévaut actuellement, quelle entité s’occupe de la coordination du développement agricole en l’absence de Ministre de l’Agriculture ?

Comptant sur une prompte réponse de votre part dans le sens d’une volonté de défendre la souveraineté nationale et de sauvegarder les intérêts de la population malgache,

Nous vous présentons, Mesdames et Messieurs, l’expression de nos salutations respectueuses.

Au nom

- des membres du Collectif pour la Défense des Terres Malgaches,

- des 4919 signataires de la pétition du Collectif résidant dans le monde entier :
France, Madagascar, Italie, Suisse, Belgique, La Réunion, Canada, Allemagne, Réunion, Royaume-Uni, Espagne, USA, Pays-Bas, Guadeloupe, Irlande, Côte d’Ivoire, Mayotte, Maroc, Grèce, Luxembourg, Chine, Sénégal, Guyane française, Portugal, Martinique, Australie, Botswana,Cameroun, Croatie, Tahiti, Norvège, Brésil, Nouvelle Calédonie, Guinée, Cambodge, Monaco, Malaisie, Comores, Tunisie, Suède, Inde, Maurice, Andorre, Niger, Argentine, Ecuador, Vietnam, Chili, République Centrafricaine, Nouvelle Zélande, Algerie, Pays de Galles, South-Africa, Japon, Mali, Pérou, Thailande, Polynésie francaise, Burkina Faso, Wallis et Futuna, Danemark, Autriche.

- et des 4300 expéditeurs de la protestation « Appel urgent » adressée à la société Daewoo et à sa filiale Daewoo Logistics depuis le 14 février.

Paris, le 15 mai 2009

Le Bureau du Collectif pour la Défense des Terres Malgaches :
Ralava BEBOARIMISA, Samuel JOCELYN, Philippe RANDRIANARIMANANA, Mamy RAKOTONDRAINIBE.

Ci-joint l’article cité :
http://www.bloomberg.com/apps/news?...

titre documents joints