Izay mitambatra vato, izay misaraka fasika


Accueil > Newsletter > Newsletter n° 27

Newsletter n° 27

publié par Admin, le vendredi 18 octobre 2013

CAUCHEMAR en vue, DAEWOO LOGISTICS de nouveau à l’offensive ?

Le projet d’agrobusiness de Daewoo Logistics en 2008, qui envisageait un bail emphytéotique de 99 ans sur une surface de 1,3 millions d’hectares répartie dans 4 régions de Madagascar, - Atsinanana, SAVA, Melaky et Menabe -, reste le projet emblématique des accaparements de terres dans le monde cinq années plus tard. Considéré par certains Malgaches comme une invention et par le Collectif TANY comme un cauchemar (1), ce projet revient dans les actualités.

Après la dernière alerte du Collectif TANY sur ce sujet en janvier 2012 (2), la Vice-Primature chargée du Développement et de l’Aménagement du Territoire avait publié sur son site web les documents annulant en 2010 les demandes d’acquisition foncière déposées en octobre 2008 par Madagascar Future Entreprise, la société filiale de Daewoo. Un responsable de la société Madagascar Future Entreprise avait déclaré alors dans la presse en janvier 2012 « Nous avons abandonné définitivement ce projet d’acquisition de terrain avec Daewoo depuis 2009 » (3)

DES INFORMATIONS DE DIFFERENTES SOURCES

En octobre 2012, un Maire dans le Sud-Ouest de l’île a déclaré avoir loué, sans contrat écrit, à une société M.F.E. dont le siège est à Ivandry-Antananarivo, un terrain d’une centaine d’hectares pour y effectuer un « essai » de plantations de maïs. Les paysans des alentours protestaient contre la restriction des surfaces disponibles pour faire brouter leurs zébus à cause de cette plantation pour laquelle les communautés locales n’auraient pas été consultées, aucune des promesses de compensation annoncées (école primaire, marché, hôpital, …) n’avait été réalisée à l’époque et les personnes qui  travaillaient pour la société pour le défrichement des surfaces de plus en plus étendues se plaignaient de leur salaire journalier trop bas. (4)

En février 2013, un journaliste de HERALD KOREA écrit que les « diplomates coréens sont en train de travailler dur pour aider Daewoo Logistics à reconquérir la transaction sur de vastes surfaces de terres que la société a perdues après un coup d’Etat en 2009 en anticipation de nouvelles élections (..). Pour commencer, le gouvernement cherche à ouvrir une mission diplomatique à Madagascar », selon le Directeur de la Division Afrique au Ministère des Affaires Etrangères et du Commerce. Le journaliste cite également le 2ème Secrétaire chargé de Madagascar dans ce même Ministère, selon lequel la société MFE Corp. est actuellement en train de travailler sur une opération agricole de 250 ha, ce qui faciliterait l’expansion de son exploitation agricole sur de vastes surfaces si Daewoo retrouvait ses terres louées. (5)

Nous avons ensuite lu dans la presse que le 14 mai 2013, des représentants de l’ambassade et d’entreprises sud-coréennes en Afrique du Sud ont effectué à Antananarivo « une visite de prospection » et « fait une présentation de la situation économique dans leur pays, devant un parterre de chefs d’entreprises et de cadres supérieurs malgaches réunis pour l’occasion par le Groupement des entreprises de Madagascar (GEM) ».(6)


En juin 2013, AFRICA-ASIA-CONFIDENTIAL relate cette visite de la délégation sud-coréenne du mois de Mai, comme ayant « exploré les modalités de résurrection du contrat ». Citant toujours le directeur de la Division Afrique, le journal rapporte que le gouvernement sud-coréen a participé au « Projet d’Appui au Cycle Electoral 2012-2014 » et que, malgré la suspension du projet par le gouvernement de Transition, Daewoo cherche à continuer les démarches en vue de la réalisation de la location de terres (7).

En effet, si le président de la HAT avait déclaré en mars 2009, que « le contrat Daewoo était annulé » (8), et que des commentateurs ont écrit que Daewoo avait quitté Madagascar, les observateurs perspicaces avaient noté que dès février 2009, les responsables de la société sud-coréenne Daewoo Logistics avaient annoncé qu’ils pourraient retarder le démarrage de leur projet de production d’huile de palme et de maïs » à cause de la situation politique (9), et tout en continuant à assurer les travaux de « logistique » au sein du projet Sherritt-Ambatovy, Daewoo International Corporation avait signé dès juin 2009 un contrat avec la Haute Autorité de Transition pour l’installation entre Beforona et Toamasina d’une « centrale thermique qui fonctionne au charbon », et qui alimenterait actuellement en électricité l’exploitation minière d’Ambatovy (10)

LES REVENDICATIONS ET PROPOSITIONS DU COLLECTIF TANY

La situation est grave. Dans le contexte national actuel, les sollicitations et les convoitises sur les terres et les ressources naturelles malgaches sont nombreuses et se multiplient, plusieurs projets aux conditions inacceptables attendent la fin des élections pour se mettre en place selon des termes de contrat anciens ou nouveaux. Redoublons de vigilance sur nos terres et sur notre patrimoine à un moment où l’ensemble de l’opinion publique dénonce les enrichissements inexpliqués et les dépenses abusives de plusieurs hautes personnalités face à un appauvrissement criant de l’ensemble du pays.

Revendiquons encore la transparence sur les termes de tous les contrats passés ou à venir sur les terres pour que tous les citoyens des zones concernées, notamment les cultivateurs et éleveurs, appuyés par des juristes, économistes, experts du foncier et de l’environnement,.... évaluent l’impact des projets à différents niveaux, s’expriment sur les décisions à prendre et assurent le suivi pendant la réalisation.

Respectons les droits humains des paysans malgaches et refusons leurs expulsions et déplacements de leurs terres sous le prétexte d’investissements qui profitent seulement à une minorité mais ne contribuent pas réellement au développement. Préservons notre territoire pour que les paysans continuent à occuper et cultiver leurs terres ancestrales et puissent nourrir les familles malgaches – au lieu de produire uniquement ou principalement pour l’exportation.

Exigeons dès maintenant des décideurs, responsables et élus une politique foncière et agricole cohérente, élaborée en concertation et dans l’intérêt de la majorité de la population, pour un meilleur et durable accès à la terre des paysans, pour une autosuffisance alimentaire du pays et pour une alimentation suffisante et saine des familles malgaches.

Paris, le 16 octobre 2013

Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches - TANY

patrimoine.malgache@gmail.com
  http//terresmalgaches.info
  http://www.facebook.com/TANYterresmalgaches

Références

(01) http://www.liberation.fr/monde/2009/02/24/madagascar-la-braderie-de-l-ile_312101

(02) http://terresmalgaches.info/spip.php ?article44

(03) http://www.lexpressmada.com/5126/print-article-31081.html
http://www.newsmada.com/affaires-daewoo-et-varun-le-matd-apporte-ses-precisions/ : lien devenu inactif : voir copie de l’article dans http://terresmalgaches.info/spip.php ?article45

(04) Témoignages recueillis sur le terrain

(05) http://www.koreaherald.com/search/ ?dt=2&nt=0&q=Korean+diplomacy+sees+new+opportunity+in+Madagascar+

(06) http://www.africaintelligence.fr/LOI/politique-pouvoirs/en-coulisses/2013/05/17/antananarivo,107960158-BRE

(07) http://www.africa-asia-confidential.com/article-preview/id/926/Seoul_food

(08) http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Rajoelina-annule-le-projet-agricole-de-sud-coreen-a-Madagascar_864109—BKN_actu.Htm

(09) http://www.lesafriques.com/madagascar/madagascar-daewoo-logistics-risque-de-retarder-son-grand-projet-agr.html ?Itemid=113 ?articleid=13675

(10) http://farmlandgrab.org/post/view/5633


© Collectif pour la Défense des Terres Malgaches | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.