Izay mitambatra vato, izay misaraka fasika


Accueil > Newsletters > Newsletter n° 100

Newsletter n° 100

publié par Admin 2, le lundi 20 août 2018

Toutes les versions de cet article :

APPEL A TOUS LES CITOYENS POUR SURVEILLER LES FAITS QUI SE DEROULENT
A AMPARIHIBE COMMUNE RURALE ANDRANOFOTSY,
DISTRICT DE MAROANTSETRA

Les membres de la communauté locale (fokonolona) d’Amparihibe, commune rurale d’Andranofotsy, district de Maroantsetra, région d’Analanjirofo rencontrent des problèmes relatifs à leurs terres.

Le Maire et d’autres autorités locales prévoient de retirer à la communauté les terres où se trouvent des cultures de riz, vanille, girofle, café, des zones de pâturage et des tombeaux.

La superficie concernée s’étend sur 138 hectares.

Les motifs et les objectifs réels des autorités ne sont pas très clairs et nécessitent encore des investigations qui ne font que commencer. Il semblerait que la cause de l’expulsion des propriétaires et occupants actuels soit un projet de déplacement des habitants de fokontany (*) voisins vers cette zone. On ne sait pas pourquoi le BNGR (Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes) est impliqué dans l’affaire.

Un heureux fait nouveau donne cependant un peu d’optimisme et nous souhaitons le partager avec les amis et concitoyens. Le Maire avait auparavant décidé que la communauté et les propriétaires n’avaient plus le droit d’accès et d’usage de ces terrains. La communauté a déposé une plainte contre cette décision et vient de gagner selon le verdict du Tribunal du 14 août dernier.

Mais le problème est loin d’être réglé et s’avère difficile.

Le fokonolona a déposé une autre plainte qui n’a pas encore fait l’objet de décision de justice concernant l’abattage d’arbres dans la zone par des gens qui se sont déjà servi. Par ailleurs, les dossiers au sein des services fonciers connaissent une confusion. Les citoyens qui luttent vaillamment pour la défense de leurs terres ont peu de forces et de moyens, et se trouvent dans une zone rurale enclavée, loin des routes très fréquentées et des media. Certaines autorités locales profèrent des menaces pour effrayer ceux qui s’efforcent de diffuser les faits auprès du grand public.

Le Collectif pour la Défense des Terres Malgaches – TANY lance un Appel à tous pour surveiller les évènements qui se déroulent à Amparihibe et pour empêcher la réalisation de projets illégaux et injustes.


Paris, le 16 août 2018

Collectif pour la défense des terres malgaches – TANY
patrimoine.malgache@yahoo.fr ; http://terresmalgaches.info ; www.facebook.com/TANYterresm...


(*) fokontany désigne ici un hameau. Le fokontany est la subdivision administrative de base à Madagascar


© Collectif pour la Défense des Terres Malgaches | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.