Izay mitambatra vato, izay misaraka fasika


Accueil > Newsletters > Newsletter n° 115

Newsletter n° 115

publié par Admin 2, le jeudi 21 mars 2019

Toutes les versions de cet article :

POUR UN ARRET DEFINITIF DU PROJET MINIER BASE TOLIARA


Après avoir noté les différentes étapes de la visite effectuée par Monsieur le Ministre des Mines et des Industries
stratégiques et de ses collaborateurs dans les districts de Toliara I et Toliara II le 15 mars 2019 et enregistré les décisions de

  • suspendre les activités de la plateforme géotechnique du projet minier australien Base Toliara,
  • et d’établir un compte-rendu à Monsieur le Président de la République et à Monsieur le Premier Ministre qui devraient trancher,

les organisations de la société civile signataires de ce communiqué

  • soutiennent les revendications d’annulation de ce projet minier Base Toliara exprimées par les communautés riveraines depuis plusieurs années, et réitérées devant le grand public et les décideurs ces dernières semaines, notamment au cours de cette descente sur le terrain des hauts responsables,
  • soulignent que les différentes raisons qui justifient la nécessité d’arrêter ce projet avancées par les habitants concernant les impacts sur la santé, sur l’environnement et sur leurs moyens de subsistance doivent être considérées avec la plus grande attention et le plus grand sérieux, d’autant plus que le Ministre a déclaré que l’Etat central « primera l’intérêt de la population »
  • rappellent que la société minière met en exergue la création d’emplois, mais évite de mettre en évidence que pour toute société minière à Madagascar et dans le monde, le nombre d’emplois créé est relativement important pendant les quelques années de la phase de construction - les chiffres publiés incluent souvent plusieurs centaines voire des milliers de travailleurs recrutés dans d’autres pays sans forcément le préciser - et ce nombre d’emplois baisse de manière drastique dès le début de la phase d’exploitation. La fluctuation du cours de l’ilménite sur le marché mondial provoque ensuite de temps en temps des licenciements et réductions des emplois directs et indirects.
  • plaident en faveur d’un développement économique durable et respectueux des activités et cultures des communautés locales rurales, qui doivent être soutenues par des politiques publiques, pour l’exploitation par les communautés locales elles-mêmes de leurs ressources agricoles, animales et halieutiques tout en préservant leur environnement.

Le bilan économique pour les populations des districts de Toliara I et II composées majoritairement d’éleveurs, cultivateurs et pêcheurs, ainsi que pour les secteurs écologique et touristique, autres sources de fierté nationale et de renommée mondiale de la région, est donc clairement négatif si ce projet minier continue.

Rappelons que la superficie de la concession minière de Ranobe, concerné par le permis d’exploitation actuel est de 2.500 hectares mais que la société minière a déjà obtenu depuis plusieurs années trois (3) autres concessions minières qui sont en phase d’exploration, notamment ceux d’Ankililoaka (8.786 ha), Basibasy (8.130 ha) et Morombe (20.637 ha). Par ailleurs, ces trois concessions touchent plusieurs sites environnementaux sensibles et protégés, y compris la Forêt des Mikea où vit le groupe autochtone Mikea.

Nous, organisations de la société civile signataires de ce communiqué,

  • sommes donc solidaires des différents groupes d’habitants et originaires de la région qui s’opposent au projet minier Base Toliara
  • et demandons à Monsieur le Président de la République et au gouvernement, d’arrêter définitivement le projet minier Base Toliara


17 mars 2019

CRAAD-OI : Centre de Recherches et d’Appui pour les Alternatives de Développement - Océan Indien
craad.madagascar@gmail.com ; http://craadoi-mada.com

Collectif pour la défense des terres malgaches – TANY 
patrimoine.malgache@yahoo.fr ; http://terresmalgaches.info, www.facebook.com/TANYterresm...


© Collectif pour la Défense des Terres Malgaches | généré dynamiquement par SPIP & Blog'n Glop.